Économie & Affaires Actualités

Chypre et Malte ont rejoint la liste des zones offshore indésirables pour les entreprises russes

Chypre et Malte ont été inclus dans la liste des pays indésirables pour l'enregistrement des sociétés russes dont les revenus sont situés en Russie. Vedomosti écrit à ce sujet.

Le champion olympique a terminé les Jeux de 2022 à Pékin plus tôt que prévu. Des détails

La liste comprend également l'Irlande, l'île portugaise de Madère, la Suisse, Hong Kong, Singapour, le Monténégro, le Sri Lanka, le Liban, Curaçao et Tonga. En plus de ces pays, la liste comprend deux États américains : le Wyoming et le Delaware, ainsi que les îles Vierges américaines.

La liste des pays n'incluait pas ceux avec lesquels la Russie avait précédemment révisé les termes des accords fiscaux, par exemple avec le Luxembourg et les Pays-Bas.

La nouvelle liste peut être utilisée lors de la prise de décisions concernant l'octroi d'une aide publique. Les sociétés dont les actions sont détenues au moins au quart par des résidents des membres de la liste peuvent se voir refuser l'assistance. La nouvelle mesure entrera en vigueur à partir de 2023.

En juin 2020, il a été signalé que Moscou prévoyait de rompre l'actuel accord d'évitement de la double imposition (CDI) avec Chypre. Ainsi, la raison de cette décision était que les autorités chypriotes n'avaient pas montré aux autorités russes leurs propositions de modification des tarifs.

Chypre et Malte ont rejoint la liste des zones offshore indésirables pour les entreprises russes